whenmoodytalk

28 septembre 2011

LES VASES COMMUNICANTS DE LA LIGUE 1 .

imagesCAOCJ3FL

 

Hello chers lecteurs,


Apres 8 journées de championnat, j’ai pensé qu’il  était temps de dresser  un premier  bilan  de nos joutes domestiques , et de constater que nous ne nous étions pas  trompés en début de saison sur les forces en présences .


En effets, nous  constatons  avec  délectation la  faillite  de  la  méthode  de  notre  brad  gilbert  du  foot * , j'ai nommé didier deschamp, qui à force d’accumuler   les golgoths et les escrocs surpayés, (djimmy traoré etant la dérnière trouvaille en date) ,  a enfin apporté la touche finale  à son chef d’œuvre de la laideur  , en transformant une équipe joueuse et séduisante sous gerets  en véritable train fantôme  de l’horreur, avec m’bia et diarra qui surgissent des taillis à tout moments pour faire peur aux enfants .

imagesCAXKO20I

 

 

Didier deschamp est une insulte au football . Je ne comprendrais jamais comment ce type peut bénéficier d’autant de mansuétude de la part d’une corporation(les journalistes) aux ordres, et qui font preuve  dans le meilleur des cas de copinage, et dans le pire de servilité accompagné d’une malhonnêteté   intellectuelle évidente .


Coupable d’erreurs de casting permanentes qui ont déjà plombées les comptes de l’om pour un bail,(le cas lucho sera certainement étudié en cours d’économie dans les prochaines années de par sa dimension d’accident industriel du siècle),  mais surtout incapable de proposer au peuple marseillais la moindre seconde d’émotion footballistique, « la déche »  a plongé les phocéens   dans un océan de médiocrité, tout en faisant les affaires d’entreprises de pompe funèbre , tellement les retransmissions des matchs de l’om sont une publicité évidentes pour le suicide de masse .


À l’autre bout du spectre , on retrouve la paris saint germain, leader de son état, et étant à mon sens la seule équipe de ligue 1 à pouvoir vendre du rêve .


Pastore est bien le génie annoncé, et a déjà cloué le bec à tout les « spécialistes » qui s’interrogeaient sur


Le prix de son transfert .imagesCAZ9LJCE


Ce joueur de race, d’une élégance rarement vu en ligue 1 est une bénédiction pour le football .


Le comparer à d’anciennes gloires parisiennes me semble complètement ridicule, tellement il est déjà au dessus . Je ne parle la ni de charisme ni de palmarès , mais bien d’habilité technique, de facilité dans le geste, de pouvoir d’accélération et d'elimination , enfin de tout ce qui caractérise un grand joueur .


Et si certains ont besoins de 3 ans pour s’en apercevoir,  tant pis pour eux . Ils seront comme d’habitude en retard d’une guerre .


Il est intéressant aussi de se pencher  sur l’aspect un peux plus marketing  de la franchise parisienne en évoquant la possible arrivée de david beckham  himself  en fin d’année , et de l’arrivée certaine celle la,  de jean Claude blanc au poste de directeur général du club .


Que les choses soient clairs, beckham  n’est plus tout à fait un joueur de football ; En tout cas, pas de ceux  qui  seront déterminants   pour paris dans sa quête de titres .


Mais l’arrivée possible de l’anglais est à envisager comme un partenariat entre deux marques ; la marque paris, et la marque beckham , car c’est exactement ce qu’est devenu le spice boy , Un produit de luxe, capable par son nom et son image d’ imposer n’importe quelle franchise  sur le marché mondial . 


Il est bien entendu question de vente de maillots, mais surtout  de l’image du paris saint germain nouveau, que les ambitieux propriétaires veulent rapidement installer dans le top 10 européen .


Il est d’ailleurs  interessant  de souligner ici l’importance de la question de l’image au niveau des grands clubs européens , et des choix stratégiques opérés en fonction de cela .


Personne n’a oublié qu’un coach aussi respectable que Vincente del bosque a été viré comme un malpropre du real Madrid parce qu’il ne correspondait pas aux critères « esthétiques » décidés à l’époque . Je ne serais d’ailleurs pas étonné que pour les mêmes raisons, Antoine kombouaré ne soit plus l’entraineur du PSG  l’année prochaine, et ce , même si il termine champion , car il ne me semble pas correspondre à l’image que veut renvoyer paris à  travers l’Europe et le monde .


Jean claude blanc, par contre, entre totalement dans la nouvelle logique parisienne , en apportant une compétence certaine dans la gestion économique et administrative du club .imagesCABSH4HT


Diplômé d’Harvard,  ancien patron de la Juventus de Turin,  cet homme compétent aura pour mission de créer un nouveau centre d’entrainement type  « milanello « à javier et sa bande . Un défi tout à fait réalisable pour  celui qui est à l’origine du nouveau stade de la juve , mais qui à mon sens relancera aussi les rumeurs de nouvelle enceinte  pour paris . Par contre , son arrivée  entrainera de facto le départ de Philippe boindrieux, ce qui est déjà une bonne nouvelle en soi , et  continuera de valider la pertinence du projet qatari en plaçant de vraies compétences aux postes clés du club .


Je finirais en évoquant brièvement une équipe qui me surprends assez en ce début de saison, et qui après s’être délesté du boulet claude puel, semble retrouver une joie de vivre tout à fait sympathique .


Lyon a en effets, sous la houlette de Remi garde  su se qualifier en LDC , y figurer honorablement pour le moment,(en attendant de se faire cartonner par le real),et de suivre la cadence du PSG en ligue 1.


Beaucoup de bonnes choses donc, pour la bande à  JM AULAS , et je trouve cela plutot mérité .

 

* brad gilbert est un ancien joueur de tennis, assez limité techniquement mais qui par la grace d'un mental hors norme a quand même gagné 20 tournois ATP .

il a d'ailleurs ecrit un livre s'intitulant "winning ugly" , et que l'on peut traduire par "gagner de manière moche" .

 

 



 


 

Posté par whenmoodytalk à 16:57 - Commentaires [5] - Permalien [#]


09 septembre 2011

equipe de france, ou fatalité des comportements .

sans-titre     imagesCATMQWN8

 

La trêve internationale qui vient de s’achever a vu l’équipe de France  conforter sa place de leader de son groupe de qualification pour l’euro,  mais a surtout révélé à la face du monde la pauvreté technique de son jeu, ainsi que le climat particulier qui  y règne à nouveau depuis quelque temps .


En effets, nous avons assisté pendant ces dix jours à  des prises de paroles et à des positionnements pour le moins ubuesques de la part de certains cadres de l’équipe,  nous replongeant  comme si de rien  n’était dans une réalité que l’on pensait naïvement révolue .


Les supporters attendaient une matérialisation des promesses de Laurent blanc sur  la qualité du jeu, mais Entre les desiderata  de Franck Ribery, la  « melonite »  aigue  de Patrice Evra,  et les caprices de nouvelle diva de Samir Nasri, il était clair que les bleus  avaient choisis de faire le spectacle  en dehors du terrain .


La question que je me pose depuis un moment  est la suivante : le climat qui  accompagne l’équipe de France depuis un lustre maintenant est’ il une fatalité ?


Ma réponse va peut être en étonner  certains, et la théorie que je vais développer pour expliquer mon propos va pour le coup en choquer d’autres, mais oui, clairement, pour moi, c’est une fatalité .


Je pense que les difficultés que rencontre l’équipe de France depuis quelques années sont en rapport direct avec la sociologie contemporaine du football français .


On observe depuis une quinzaine  d'années, une transformation radicale de la sociologie de la ligue1, composée aujourd’hui d'une majorité de joueurs issues de minorités ethniques, venant de quartiers sensibles. la raison en est simple, le football étant par définition un sport populaire, accessible à tous, (il ne faut qu'un ballon pour le pratiquer, la ou d'autres sports nécessitent tout un équipement, ou abonnement), il est normal d'y retrouver les couches les moins aisées de la population. Nous retrouvons donc dans nos centres de formations, beaucoup de jeunes d'origine subsaharienne(la majorité), et dans une moindre mesure, d’origine maghrébines.


il est clair que pour cette classe de notre société(défavorisée),le sport en générale et le football  en particulier est un vecteur puissant d'émancipation, et d'accès à la réussite sociale.


Cette possibilité de réussir se transforme très souvent en "obligation" de réussir, lorsque l'on sait les difficultés que rencontre cette classe en milieu scolaire, (une difficulté qui résulte essentiellement de la pauvreté  intellectuelle, structurelle et économique du  milieu social dans lequel évolue notre sujet), et la pression très forte exercé par la famille, qui voit en ce fils prodigue la garantie d’un futur faste .


Malheureusement ,  plusieurs failles  dans le système  me font douter de la pertinence de la formation à la française, car  au-delà de certaines réserves sur  la morphotype d’un joueur de football, (débat largement discuté pendant l’affaire des quotas), quid du phénomène d’acculturation (le fait d'être en contacts continus avec deux groupes de cultures différentes-interne représenté par la famille-externe par le monde extérieur),et  des problèmes identitaires qui finissent toujours par apparaître, même si beaucoup préfèrent , quand il faut aborder le sujet, l’éluder en balayant  la poussière sous le tapis .

 Je pense que nos centres de formations ne se sont pas assez intéressés pendant toutes ces années à une question fondamentale : quels hommes voulons nous former pour le sport français ?

 Mon sentiment est qu'il  est aujourd’hui  urgent de dresser un constat d’échec , tellement  le portrait robot d’un joueur de ligue 1 est une affreuse caricature de beaucoup de maux de notre société .

 Incapables de verbaliser, baignant très souvent dans un monde fantasmé  issue d’une sous culture rap américaine, notre sujet ,souvent égocentrique , navigue  entre  le mépris des autres que lui confère selon lui sa réussite,(anelka),et le désir de se sentir unique, obnubilé par  un ego forcement démesuré .(la liste est longue).

 Ce sont ces infirmités du comportement  du à des carences éducatives qui polluent fatalement l’atmosphère de l’équipe de France .


Il est d’ailleurs tout à fait intéressant d’observer  que ces  comportements impulsifs interviennent quasi exclusivement en équipe de France . Dans leurs clubs respectifs, rares sont les problèmes .

 

Peut on en déduire qu’ils accordent plus de valeur aux contrats juteux accordés par  leurs employeurs qu’a défendre les couleurs de leur pays ?

Ou peut être ont’ ils  justement un problème plus profond avec ce pays ?


J’avoue que la réflexion, à ce stade devient complexe,  et qu'il est difficile de ne pas sombrer dans un populisme dérisoire , voir nauséabond .


Je ne peux cependant cesser de m’interroger sur l’évidente connexion qui existe  entre l’évolution  de notre société ,  et  la fatalité des comportements en équipe de france de football .

L'exellent claude onesta disait : "Face à la fatalité, seules les utopies changeront le monde ".

ce qui est triste, c'est que dans le cas qui nous intéresse, une bonne éducation soit devenu une utopie .

Posté par whenmoodytalk à 03:09 - Commentaires [6] - Permalien [#]

16 août 2011

une imposture contemporaine .

images

 

Après un intermède de deux semaines pour cause de vacances bien méritées , je vais tenter de mener, pour cet article de rentrée , chers lecteurs, une réflexion sur les medias sportifs .En effets , depuis quelques temps , j’observe avec une curiosité teintée de fatalisme, pas mal de dérives dans le traitement de l’information , ainsi que dans la ligne éditoriale de beaucoup de journaux ou d’émissions radio-télé traitant de la question sportive , et il me semblait urgent de décortiquer ces nouvelles tendances , que j’assimile assez facilement à des régressions, afin d’en comprendre les mécanismes et les règles .

IL existe depuis quelques années une crise profonde de la presse écrite, avec des chiffres de ventes en baisse constante , et le journal sportif de référence en France ,L’équipe , en est le premier concerné .Les raisons du déclin sont pour certaines endogènes , car les incohérences et les lourdeurs qui touchent à la distribution , le manque de poids des groupes de presses en France , ainsi que la faiblesse des revenus publicitaires sont pour le moins des facteurs nocifs à toutes perspectives expansionnistes , et pour d’autres exogènes, car le plus gros écueil que rencontre ce type de publication se situe au niveau de l’érosion régulière et continu de son lectorat , car subissant la concurrence « sauvage » de la presse gratuite, mais surtout depuis quelques années de la presse en ligne , et de la numérisation de l’information ,qui de par son faible cout et sa mise à jour en temps réel , relègue un journal comme l’équipe au rang de dinosaure de l’information , dans un monde des medias ou l’urgence et l’instantanéité règnent en maitres , au détriment du concept et du fond .

Il fallait donc réagir, et ce qu’ont décidé les actionnaires pour relancer la machine , ce n’est ni plus ni moins que de transformer le journal crée en 1947 par jacques goddet en un vulgaire tabloïd . Un torchon à la sauce british, qui ne recule devant rien pour doper ses ventes, et n’hésite pas à faire sa « une » avec les insultes (supposées) plus que vulgaires de Nicolas Anelka à l’endroit de Raymond Domenech. Une manière comme une autre de coller à l’air du temps, et à la médiocrité ambiante .

Alors bien sur, nous n’avons pas encore de playmate en page 3 ,mais cela ne devrait pas tarder vu l’entreprise d’abrutissement accéléré des masses en vigueur, par contre nous découvrons régulièrement des « une » assez trash , concentrées non pas sur le terrain, mais plutôt sur les possibles-probables-futurs crises de nos clubs phares, ou de l’équipe de France . Il n’a pas échappé aux observateurs de la chose sportive la succession de psychodrames engendrés ces derniers mois par les « scénaristes » de l’équipe, avec comme acteur majeur de la saison dernière l’olympique lyonnais. Le point d’orgue ubuesque de la saison, consista en une hallucinante passe d’armes entre jean Michel aulas et Vincent duluc en pleine salle de presse .

Cette année, le premier rôle sera à coup sur réservé au paris saint germain. Il est vrai que le club francilien a tout fait pour l’avoir . Investisseurs qataris richissimes , acquisition du joueur le plus chère de l’histoire de la ligue1 , campagne de recrutement record , font de la franchise parisienne le « Bad Guy » idéal . Dans un pays ou l’argent et les arabes sont forcement suspects , le paris saint germain a décidé de s’offrir aux deux . Je fais une totale confiance à la rédaction de l’équipe pour nous pondre un « paris-doha saison 1 » aussi dense et haletant qu’un épisode de 24 heures chrono .

eptb21    imagesCA3I1Y10

 

Attardons nous maintenant sur les supports audio-visuels proposant du football . Je regarde et j’écoute de temps en temps le canal football club sur canal + et l’after foot sur Rmc. Les producteurs de ces deux émissions ,de manière très maligne, proposent à leurs clients en la personne de Pierre Menes et de Daniel Riolo, une caricature du beauf inculte ,idiots utiles par exellence, toujours dans l’excès, rarement dans la réflexion, afin de susciter buzz et débats . Véritables distributeurs de théories fumeuses pour l’un , et de vannes grasses pour l’autre, nos « rantanplan » du journalisme sportif , sont à n’en point douter des icones de l’époque, car capables, en plus de l’incarner au mieux, de descendre encore plus bas que la masse qui les écoute dans la célébration du vide . Je vais vous raconter une anecdote qui va ,il me semble synthétiser ma pensée . Je posais une question un jour à mr riolo sur son blog, (car en effets, il tient un blog ou,en plus de  quelques blogueurs de qualités, une cinquantaine de jeunes moutons pré-pubères célèbrent la synthaxe  digne d’un mendiant roumain de leur gourou),sur ses préférences littéraires. Inutile de vous dire ,chers lecteurs que je ne fut pas déçu du voyage car il évoqua un auteur que j’apprécie tout particulièrement , mais qui peut se transformer en alibi littéraire pour ceux qui ne lisent que l’équipe ,car étant "hype" . à ma question : quel est ton livre préféré de Bret Easton Ellis ? Notre pourfendeur des grands blacks costauds me répondit : TOUS . Inutile de mentionner ,chers amis, que Easton Ellis n’a pas écrit de livre avec ce titre .Inutile de préciser aussi que pour un amateur de littérature, cette réponse ne pouvait venir que de la part d’un type qui n’a en fait jamais lu autres choses que la presse sportive . Je répondais finalement : moi, c’est glamorama .

Je trouve cette anecdote assez parlante sur l’état de nos médias en général, et sportif en particulier .Un secteur complètement sinistré par la médiocrité des intervenants , poussés par des décideurs cupides et irresponsables, toujours en quête de part de marché et de temps de cerveaux libres. Je ne suis pas certain que cet article rencontre autant de succès que celui sur l’olympique de Marseille, mais ceux qui le liront auront à n’en pas douter une idée plus précise de ce qu’est une imposture contemporaine .

Posté par whenmoodytalk à 17:49 - Commentaires [16] - Permalien [#]

30 juillet 2011

un mutant en ligue 1 .

avengersteamfond-ecran-spiderman

 

 

Comme beaucoup de personnes de ma génération , j’ai grandi en dévorant les comics de marvel .

J’étais littéralement fasciné par ce monde imaginé par le génial stan lee ,ou régnaient en maitres, des super héros au pouvoirs aussi variés qu’extraordinaires .

En voyant débarquer QSI en juin dernier au paris saint germain , je me posais assez rapidement la question de savoir si il n’y avait pas la , téléporté sur la planète ligue 1 , une symétrie avec le monde de lee , car nous allions assister à mon sens , assez rapidement ,à la naissance d’un véritable mutant .

Voila ce que j’annonçais quelques heures après l’annonce du rachat du club par QSI ,quand la cohorte de journalistes fainéants , incapables de prospective ,se limitaient à une prudence excessive ,et usaient jusqu'à la corde le fameux "attendons avant de nous enflammer" :

 

 "il est d'ailleurs  important dobserver que QSI est un fond dinvestissement souverain, qui à la différence de colony capital, ne viens pas pour faire un profit immédiat et conséquent,(la raison dêtre dun fond privé),mais plutôt pour asseoir la légitimité du qatar ,à long terme, dans le monde du sport.Il me parait évident que cette stratégie ,à léchelle du PSG,va sappuyer sur une logique dinvestissement agressive, afin de se positionner à très courte écheance,comme la locomotive du football français.On peut sattendre ,dès cet été ,à une campagne de recrutement soutenue, afin de viser les deux premières places, à minima.car lobjectif, à court terme, est dinvestir la scène  Européenne ,et d’y briller ."

 

Comme tout bon supporter parisien, je voyais bien entendu cela d’un très bon œil . mais n’étant pas naïf, je savais pertinemment que mon enthousiasme ne serait certainement pas partagé par tout le monde. Je ne fut pas déçu .

 En effets ,notre beau pays  est une terre de paradoxes ,et ceux ci  impactent toute les couches de la population , et tout les secteurs d‘activités . Le football , même s’il demeure l’un des derniers spectacles générant de l’émotion pure dans un monde de plus en plus violent et cynique ,n’y échappe malheureusement pas .

 Les français, en majorité ,veulent un football qui gagne . Mais Entre ceux qui ne sont «pas fan des qataris", (jouano-platini), ceux qui s’inquiètent du déséquilibre qui peut toucher la ligue 1,(tout les autres clubs),ceux qui se demandent d’où vient l’argent,(comme si le fonds souverain du qatar, estimé à 85 milliard $,s’était subitement transformé en gang de braqueurs marseillais),ceux qui s’interrogent sur le sort réservé à douchez et chantome ,(et que l’on peut d’ores et déjà considérer comme les BHL  du foot), les jaloux, les faux contents, les inquiets de tout bords , les marseillais, anigo ,(je sais, il est marseillais, mais c’est le plus bête d’entre eux, Il méritait d’être nommément cité ,lui qui s'inquietait de la réussite de leonardo,le voila rassuré),et enfin, la frange des supporters de paris qui boycottent le parc pour de sombres histoires tribales, il ne restait finalement pas grand monde ,pour célébrer ce qui à mon sens ,était un « putain » de miracle pour notre très ennuyeuse ligue1.

 J’assiste encore aujourd’hui à cette litanie  de commentaires hallucinés et hallucinants , tout en essayant de relativiser cela grâce à mes reminiscences  de lecture , ou la parole du sage professeur Xavier ,expliquait la difficulté des hommes à accepter la présence des mutants , par la résurgence de leur peurs primales à l'égard de la différence .

 En effets, un mutant fait peur . Il a des pouvoirs que les autres n’ont pas ,suscitant fatalement  une anxiété teintée de jalousie .

 Ce pouvoir pour le paris saint germain se limite à une puissance financière sans égale en ligue 1.

Point de rayons lasers qui surgit des yeux d’un X MEN ,(dommage, car cela aurait pu servir contre mangane), ni de marteau de thor pour défoncer la tête de Diawara .

 Mais cet avantage évident , place désormais paris dans une autre galaxie . La ligue 1 parait dès aujourd’hui bien exigu pour un club qui devrait logiquement dominer les prochaines compétitions nationales . Si paris évite l'accident  industriel ,il sera champion de France cette saison .

Mais le pire, pour ses concurrents ,c’est que la mutation ne fait que commencer , Car le but de QSI est de  positionner le club rapidement parmi l’élite européenne .

 Je terminerais en ayant une pensée pour nos amis marseillais , car je constate beaucoup d’inquiétudes dans leurs rangs suite aux derniers événements . Je leur dis simplement que ce n’est finalement que du sport , que la deuxième place est un objectif tout à fait honorable ,et que l’om possède toutes les armes pour l’atteindre , meme si l'ennui sera toujours présent , puisque DD "belle gueule" est la .

 Courage , et comme le disait notre cher baron de Coubertin , l’essentiel ….



 

 

Posté par whenmoodytalk à 02:21 - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 juillet 2011

le horror football show .

sans-titreimagesCAAK6D8V

 

Voici chers lecteurs, le visage de l’olympique de Marseille cette année.

Alors oui, bien sur, à la vue des deux photos, j’entends déjà nos amis marseillais me dire, que je ne suis pas objectif, que je l’ai fais exprès, que c’est un photo-montage,que de toutes façons, la classe, le style, ce n’est pas important, ce qui compte, c’est le résultat….certe,mais quand même, vous ne trouvez pas qu’il devrait y avoir une limite à tout ?

J’ai toujours eu beaucoup de mal avec didier deschamp. En tant que joueur, il représentait à mes yeux tout ce que j’exécrais. Très faible techniquement, il compensait en bastonnant tout êtres vivants passant par son périmètre, et enchainait ,dès qu’il avait récupéré un ballon, par sa fameuse passe longue de deux mêtres, vers un vrai joueur de foot. C’était franchement moche. Une sorte d’anti redondo .

Certains loueront sa grinta,sa maitrise tactique,sa haine de la défaite, quand je ne faisais que m’interroger sur son incongruité capillaire, et qui, conjuguée à son sourire de « chouan« , nous plongeaient,pauvres spectateurs, ou téléspectateurs que nous étions, au plus profond de l’horreur.

Deschamp,c’est avant toute chose cela. Un anti GQ, un ambassadeur des moches. Je l’imagine complètement, au début de sa carrière ,être fiers de sa cibie,et de son antenne de 4 mètres. Même habillé en zegna, DD nous fera toujours penser à un VRP en Boyaux de porc. Il y’a chez cette homme une sorte de constance dans le laid.

Aujourd’hui,didier deschamp est technicien. Il entraine l’om depuis deux ans,avec,il faut bien l’avouer, quelques succès à la clef. En effets, apres dix sept ans de disettes, Marseille a renoué avec le titre de champion de France, sous sa houlette.

Ou est le probleme,me direz vous ? Le probleme,chers lecteurs, se situe dans la production de son équipe,car,fidéle à ses conceptions inesthétiques, notre Rintintin de la « taketikeu »,a tout simplement dynamité ce qui faisait le charme de l’om sous gerets.

Marseille est passé ,en moins d’un an,d’un jeu flamboyant, porté vers l ‘avant, et pour tout dire assez plaisant,y compris pour le mechant supporter parisien que je suis,à de l’anti football, pratiqué par toujours plus de golgoths,et ne proposant finalement ,aux abonnés du vélodrome, qu’une vulgaire séance de free fight.

Pour comprendre les choix tactiques de DD aujourd‘hui,il faut bien sur remonter un peux dans le temps, et s’intéresser de plus prés à ses influences. Didier est tout simplement « la créature » enfanté par France 98,et la juve de la même époque. Un football d’un cynisme implacable, avec pas moins de sept joueurs à vocations uniquement défensives, et une culture de la gagne poussée à son paroxysme.

Le football dont nous parlons, a bien entendu été gagnant à cette époque la . Mais je crains ,pour nos amis marseillais,que ce chatiment visuel n’ai vécu.

Le football moderne, ce n’est plus cela. La malice a remplacé le gabarit, le muscle a laissé place à la virtuosité technique, et la ou nous avions trois récupérateurs bien costauds, les fines lames européennes n’utilisent qu’un milieu à vocation réellement defensive,capable,cependant,de faire la première passe dans la verticalité.les deux autres étant des relayeurs, très techniques, et qui se partagent le rôle de l’ancien numéro dix.(un poste qui n’existe plus). Les latéraux devenant une sorte d’arme fatale, en se transformant en attaquants, et en créant le surnombre.

Quand j’observe ce que fait DD à l’om , je ne peux que constater que ce type est en voie de ringardisation accélérée. Le fait que son équipe continue à avoir des résultats en ligue 1 ne doit pas constituer un bémol à mon analyse. Il doit plutôt nous alerter sur le niveau affligeant de la compétition domestique, et sur les pouvoirs de la « bonne mère » marseillaise, car entendons nous bien :que l’om ai terminé deuxième du précédent exercice tient pour moi du miracle.

Il me parait important de dire que le projet proposé par DD n’a aucune viabilité dans les compétitions européennes.

Je terminerais par une question que beaucoup de gens censées se posent : et si le projet de L’OM n’était pas centré sur le football. On peut effectivement s’interroger, et de manière tout à fait légitime, sur la pertinence d’additionner Diawara,m’bia,n’koulou,Gignac,fanni,diarra,valbuena ?

Et si l’om se lançait, à termes, dans le spectacle horrifique ? Une sorte de « horror football show » ? Et si la prochaine recrue se nommait « la chose » ?

En tout cas,plus je regarde margarita louis Dreyfus,plus je trouve cette hypothese tout à fait credible !!!

Qu’en pensez vous ?         imagesCAPQAHW4

Posté par whenmoodytalk à 00:03 - Commentaires [8] - Permalien [#]

23 juillet 2011

le rustre et l'imposteur .

mourinho-guardiola

A peine rentré de quelques jours de vacance dans une ville très chère à mon cœur, Madrid,je ne peux m'empecher de sourir, en repensant aux savoureux débats dans lesquels j'etais,sans ostensiblement les rechercher, quotidiennement impliqué , sur l’arrogance catalane, le naufrage de messi en copa america,ou la malédiction capillaire qui touche le malheureux puyol.

Des sujets d’une importance toute relative, vous en conviendrez, mais qui voient leurs intérêts croitre sensiblement, dès qu’ils sont abordés entre amis,autour d’une bonne bouteille,et de quelques succulentes tapas de la casa Lucio.(à ne pas rater si vous passez par ici).

C’est la « dolce vita »,et toutes pertinence dans le propos est à proscrire.cependant,au détour d’une énième saillie à l'intention de l‘ennemi catalan, j’essayais d’aborder un sujet plutôt délicat en ces lieux,puisqu’il s’agissait de l’image,à mon sens détériorée, du real,par le comportement pour le moins rustre de josé mourinho.

Le real Madrid est le plus grand club du monde.c’est un fait.de par son histoire, son palmares,le nombre de ses supporters à travers le monde, mais aussi, et comme nulle part ailleur,par la présence quasi constante de très grands joueurs dans son effectif.

Il existe dans ce club,une tradition aristocratique du football,et on ne peut y célébrer la victoire que si la dimension esthétique de celle-ci est au rendez vous.

Le moins que l’on puisse dire,c’est que le comportement de l’icône de setubal,sur la fin de l'exercice précedent,n'a pas eté en adequation avec l'image classe que vehicule la "casa blanca".

j'ai une grande admiration pour ce coach, qui arrive, de part son charisme, et sa faculté à dompter les égos ,à tirer la quintessence de ses joueurs,et de ses équipes.mais force est de constater que lors de la confrontation en ligue des champions,le portugais s’est trompé.Nier le football à ce point, transformer ses joueurs en petites frappes, bastonner à tout va,et insulter l’histoire de ce club mythique qu’’est le real, est à mon sens une faute grave. Mais se perdre dans de puérils invectives médiatico-narcissiques,et accuser l’uefa de comploter en faveur du barca,est à mon sens encore plus grave.

Je constate cependant,et sans réelles surprises,que mes interlocuteurs ,même s’ils disent comprendre mes craintes,ne sont pas sur la même longueur d’ondes.

Force est de constater que mourinho jouit encore,à Madrid, d’une opinion publique extrêmement favorable. Les raisons à cela sont multiples,(charisme,victoire en copa del rey contre le barca,football assez spectaculaire,basé sur la verticalité et la rapidité,sacrant l’équipe meilleur attaque de la liga devant le barca..etc),mais il me semble que la raison principale de cette adhésion est finalement, beaucoup plus pragmatique :et si le real n’avait plus le choix ?

En effets, Après plusieurs années de grand n’importe quoi,tant au niveau de la gestion technique (mou est le dixième coach officiant sur le banc depuis l‘ère del bosque,vainqueur de la dernière LDC du club), que du choix des joueurs,(souvent à des tarifs exorbitants),le real a trouvé en mourinho ,une sorte de quintessence du coaching et de l’approche mentale de la compétition.il est,en outre,le seul à avoir déstabilisé le barca sur ces dernières années.(victoire avec l’inter en LDC,victoire avec le real en copa dans ce qui reste comme le sommet footballistique de l’année dérnière,avec une intensité annonciatrice de ce que sera le football du futur). En comparaison, la finale de la ligue des champions fut une balade de santé, tellement Manchester united est en dessous des deux géants ibériques.

Il est évident que le portugais a déjà changé le real.il a bien sur remis le club sur la voie du succès,le positionnant pour l’instant à mon sens à la deuxième place européenne,(que les sceptiques se remémorent comment le real s’est amusé avec le milan ou tottenham en LDC l’année dérnière),mais il a surtout,et cela montre l’étendue de son pouvoirs au club,fait licencier jorge valdano,figure emblématique du madridisme,pour devenir un manager général à l’anglaise. C’est pour l’instant sa victoire la plus probante.

La saison du real, l’année dernière, contenterait à n’en pas douter une majorité de clubs en Europe .après tout, il n’y a pas de honte à se faire sortir d’une competition,par ce que l’on peut aisément considérer comme la meilleure équipe de club de tout les temps. Mais voila, le real Madrid n’a pas vocation à terminer deuxième. L’effectif, sensiblement amélioré pendant l’intersaison, devrait poser encore plus de problèmes à un barca toujours aussi fort, n’en doutons pas. Un barca ou l’arrogance de pep guardiola est aussi ridicule que l’alopécie prématurée dont il souffre. Faut’ il rappeler à pep,qu’il n’a ,à mon sens que très peux de mérite dans la domination actuelle de son équipe. Le barca bénéficie en effets d’une génération tout à fait exceptionnelle, qui domine clairement le football europeen depuis quelques années. D’ailleurs, les mêmes joueurs, avec l’éspagne,sont champions du monde,avec del bosque,et champions d’europe,avec aragones. Je suis prêts à parier que même domenech ,et son pouvoir de nuisance,pourtant reconnu par tous,ne pourrait pas gripper la machine catalane. Il est important de rappeler cela,afin de dégonfler la baudruche pep. Il ne pourra être considéré autrement, que lorsqu’il aura gagné ailleurs qu’au barca.(voir ce qui arrive à rijkaard,qui après un intermède faste au barca,a rejoins depuis son rang de technicien « quidam » du foot mondial).

En conclusion, je dirais que la liga va se jouer entre un rustre et un imposteur.

Le rustre devra faire attention à ne pas user la corde des mauvaises manières,et ajouter une touche classieuse à sa panoplie de super coach.

L’imposteur, quand à lui,se contentera de prier,pour que ses joueurs continuent d’enchanter le monde,et de renforcer de- facto sa condition . Car il ne peut finalement pas faire grand-chose d'autres.

C’est d’ailleurs ça,entrainer le barca actuellement : ne surtout rien faire.

Posté par whenmoodytalk à 21:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2011

paris do brasil .

261xConnaissez vous les telenovelas ? Pour ceux qui sèchent,il s’agit de feuilletons brésiliens,ou le but est de découvrir,pour le héro, si la femme qu’il vient d’épouser n’est pas en realité,son vrai pére, qui a changé de sexe .bien sur,la complexité de l’intrigue,pousse parfois les scénaristes à étaler l’histoire sur des années,voir plus.

Heureusement,notre télénovela à nous n’a duré que quelques semaines.léonardo est depuis cette après midi le nouveau manager général du paris saint germain.et robin leproux n’est pas sa mère.

Plus sérieusement,et Comme je l’avais anticipé dans mon dernier article,le choix du bresilien me parait répondre de manière logique,aux besoins d’un club en pleine mutation.

Les nouveaux dirigeants voulant installer paris ,assez rapidement dans le top 10 européen,il devenait évident qu’ils confieraient les rênes du projet à une figure charismatique du football mondial.

Malgré toutes ses qualités,robin leproux n’en est pas une.l’ex president du club a donc été révoqué,laissant dérrière lui un bilan plutôt positif,avec en point d’orgue,la pacification des tribunes du parc.un chantier difficile,piégeux,mais qu’il a eu le courage de mener à bien.

Il va ,maintenant pouvoir se reposer,en profitant pleinement du cheque que n’auront pas manqué de lui remettre les qatariens.vu ses encouragements enthousiastes,dès sa sortie du conseil de surveillance, à la nouvelle direction,on peux d’ores et déjà considerer que QSI a été très généreux.

On peux cependant se poser la question de savoir si cette révocation,(et le cheque qui va avec), n’était finalement pas le but recherché dès le départ par M leproux,car je reste très suspicieux sur la pertinence de communiquer agressivement comme il l’a fait,à un moment ou il était beaucoup plus simple de parler de la synergie des talents et des compétences.

Je trouve d’ailleurs assez drôle de la part des medias,d’avoir en majorité reproché à leonardo de « faire sa diva »,alors qu’il se trouvait simplement dans une situation très complexe.

Les qatariens lui ayant vendu leur projet,dans un premier temps,avec l’assurance des pleins pouvoirs,et ayant ,en partie à cause de la communication de leproux,mais aussi et surtout,de pressions politiques,revus ses prérogatives à la baisse,avec un pouvoir décisionnel moindre. D’où la conférence de presse,assez ubuesque à milan,et les interrogations qui s’en suivirent.

Le bresilien a d’ailleurs parfaitement réussi son coup,en faisant passer un message fort à QSI,faisant pencher définitivement la balance de son coté.

J’ouvre une parenthèse pour évoquer le rôle anxiogène des médias dans cette histoire,car l’emballement auquel nous avons assisté,touts supports confondus,et la teneur des propos,ou articles ,me laissent franchement dubitatif sur la mission informative qu’ils sont censés remplir.

Il y’a eu dans le traitement médiatique de cet épisode,une sorte de soumission à l’urgence.

Urgence d’annoncer le scoop,urgence de créer du buzz,urgence de vendre du papier,urgence de dire des bêtises,(merci Mme jouano,qui est une sorte de distributeur de phrases bêtes),et bien sur, urgence d’infirmer ce qui avait été confirmé la veille.

Je regardais cela d’un œil mi-amusé,mi-consterné,quand pour moi,la seule urgence,était de ne rien faire. D’attendre calmement la mise en place du nouvel organigramme,et d’en considerer la qualité.

Tout cela restait de toute façon subjectif,et n’avait pour le moment aucun intérêt.

Paris va donc commencer son mercato,(je n’oublie pas Gameiro et douchez),et va donc garder antoine kombouré.(pour le moment).

Il est évident que le projet de QSI n’intègre pas le kanak à longs termes,ni à moyen termes,d’ailleurs.

Mais il aurait été très difficile de couper deux têtes le même jour.

Antoine aura ,je pense, une réelle chance cette saison,car il constitue une cartouche pour léonardo.

Le bresilien n’a aucuns intérêts à lui savonner la planche,et mettra à sa disposition ,un effectif taillé pour jouer le titre. À lui de saisir l’opportunité,et de grandir avec son équipe.

Je suis personnellement très sceptique sur sa faculté à être un grand entraineur.il devra pour cela gommer ses erreurs de coaching,notamment en fin de match,mais surtout gérer sa faculté à péter les plombs sur son banc.wait and see.

En tout cas,une chose est sur,c’est qu’avec leonardo,le PSG a la classe. Et que dans le panorama de la ligue 1,il ne pourra jamais être détrôné à ce niveau la,même si anigo n’est pas loin …

Posté par whenmoodytalk à 00:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2011

robin et leo sont sur un bateau ...

7702413282_leonardo-arrive-robin-leproux-s-en-va-une-page-se-tourne-au-psg Pour tous les amateurs de football,la période estivale est synonyme de mercato.

Une parenthèse assez pénible,je dois bien l’avouer,car on y recense tout ce qui est,à mes yeux,méprisable dans le foot contemporain.

Un étalage de fric,de rumeurs et de vulgarité assumée,qui se mélangent fatalement en un cocktail bien difficile à savourer.

On y trouve cependant quelques épisodes marrants,comme l’apparition de la rubrique « canins en détresses »,ou des personnes de la SPBAD,(société protectrice des bourrins à dégager),nous alertent du sort inhumain réservé à certains joueurs,(adebayor et quelques autres),laissés sur le bord de l’autoroute,pendant que leurs camarades commençaient leurs préparations ailleurs, loin,très loin.

C’est moche.mais tellement drôle.et tellement merité pour le joueur cité.

Adebayor dont le salaire à city est de 600k euro/mois.(cette dèrnière phrase ne devait pas faire partie de ce billet,mais comme j’ai éxplosé deux souris simplement en y pensant,je me suis dis que c’était peut être important).

Mais bon,laissons de coté cette bouffonerie,pour nous interesser de plus près à la situation assez trouble dans laquelle se trouve,(provisoirement),mon club chérie ,j’ai nommé le paris saint germain.

Pour faire simple,y’a un mec de trop!!!

À ma gauche,un plaboy à l’aura international,polyglotte,avec un carnet d’adresse aussi riche en pépites brésiliennes que ne l’est celui de DSK en femmes de ménages du groupe accor.j’ai nommé leonardo.

A ma droite,un ancien patron de presse,au physique de batracien, souffrant de sudation non controlée,mais ayant à son actif,la pacification des tribunes du parc,et le soutien de pas mal de politiques.chantal jouanno a même déclarée:je suis fan de robin,(oui oui,robin,pas mr leproux,ou autre robin leproux,mais robin),deux semaines avant de déclarer avec son copain platini:je ne suis pas fan des qataris.(je tiens à remercier notre ministre des sports,et le president de l’uefa,pour la qualité de leurs interventions ,qui tiennent bien entendu compte du contexte économique globalisé dans lequel baigne le football mondial.(troisième souris éxplosée).

Redevenons sérieux deux secondes.loin de moi l’idée de critiquer l’action de robin leproux à la tête du PSG.son bilan est même clairement positif,puisque l’équipe a renouée avec le haut du tableau,en pratiquant un jeu souvent agreable.de plus,le club n’a pas bénéficié ces derniers temps d’enveloppes importantes pour le recrutement.

On peux cependant remarquer que paris n’a pu passer devant une franchise lyonnaise à l’arrêt,en fin de saison dérnière. Mais encore une fois,son bilan est bon.

Mais alors pourquoi diable faudrait il le virer?

A mon sens,pour deux raisons:

1-la mutation du PSG,qui ne peut se passer,désormais ,dans son organigramme, de l’aura internationale d’un type comme leonardo.

Si paris veut grandir,si paris veut attirer de grands joueurs,un directeur sportif avec le profil du bresilien est indispensable.

2-l’égo de robin leproux.voila un homme qui sans démeriter,deviens un caillou dans la chaussure du club.et cela est du surtout à son égo.ancien patron de presse,assez autoritaire et cassant,(la majorités des presidentd de clubs de ligue 1 ne supportent pas ce qu’ils perçoivent chez lui comme de l’arrogance),il refusera evidemment de jouer le rôle ingrat du « passeur de plats ». Sa campagne de communication, déclenchée dès l’annonce de son maintien à la tête du club,sur le ton du »je reste le maitre à bord,je serais le patron de tout ceux qui arriveront « ,sonnait comme une mise en garde à l’intention de la gueule d’ange auriverde.

Je reste d’ailleurs assez interloqué par ce qui me semble être une erreur de communication,de la part d’une personne censée en maitriser tout les ressorts.

Leproux pensait il vraiment pouvoir passer en force sur ce coup la?

Je trouve cela assez bizarre,finalement.une sorte de suicide par « égo non maitrisé ».

Je reviendrais bien entendu sur cette histoire dès son épilogue. Cela ne devrait pas tarder,car QSI a convoqué un conseil d’administration pour mardi.

Si quelques jours plus tard,on apprends la démission de robin leproux,on pourra dire à ce moment la qu’on s’en doutait un peux.

 

 

Posté par whenmoodytalk à 16:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]